Télécharger la version PDF de ce numéro

Attention: les numéros des deux derniers mois ne sont pas disponibles en pdf! (premièrement, ce serait injuste pour nos abonnés et pour les acheteurs du journal en papier; deuxièmement, on n'est pas si bêtes).

Numéro 105 > Semaine du 11 au 17 mai 2012

AFFAIRE LUCA

Forza Italia !

Motus vivendi L’affaire Luca est un drame qui aurait dû être résolu en trois jours. Dix ans plus tard, c’est une énigme infernale où pataugent tous ceux qui savent et se taisent. Jusqu’à quand? p.2

DÉPUTÉS

Combien ça coûte

Prix de la viande Les partis politiques
suisses investissent des sommes considérables
pour s’offrir des députés sous la Coupole.
Et question placement financier, les meilleurs
ne sont pas ceux qu’on croit. p.3

NUCLÉAIRE

Atome et aphone

Sondes de cloches Les Suisses adorent leurs centrales nucléaires et refusent d’y renoncer.
Ils l’ont dit, c’est le lobby de l’atome qui le dit. p.4

VALAIS

Bonvin ne
saurait mentir

Guerre et plaie Depuis qu’il a été éjecté du Nouvelliste en 2008, Jean-Yves Bonvin se venge sur ses anciens collègues, à coups de poursuites. p.7

TENDRESSE

Le numéro de téléphone de vos mamans

A voir en page 17

A la décharge de la décharge

En dépit de l’opposition active de nombreux habitants de Soyhières dans le Jura, le projet de décharge contrôlée pour matériaux inertes (Vigousse, 24.06.11 et 04.05.12) a été accepté dimanche 6 mai par 146 voix contre 130. Les membres du comité « Soyhières responsable », certes dépités par ce résultat et par les procédés utilisés par leurs adversaires, refusent que le paysage bucolique de ce charmant village d’à peine 480 âmes se transforme en poubelle géante. Ils ont décidé de poursuivre la lutte, jusqu’au Tribunal fédéral si besoin. Ils ont le moral en berne, mais ils iront à Berne.

Soeurs peinées

Le Vatican a placé sous tutelle la Leadership Conference of Women Religious (LCWR), une association américaine qui regroupe plus de 50000 religieuses. La cause? «Elles tolèrent parmi ses rangs un féminisme radical, dénoncent le patriarcat de l’Eglise et une dissidence sur l’ordination des femmes et la pastorale aux homosexuels.» Des bonnes soeurs féministes et non homophobes? La religion catholique ne peut tolérer une telle ouverture d’esprit en son saint.



©2010-2018 Vigousse Sàrl | Design: Unigraf Sàrl | Web: Onprod SA