Télécharger la version PDF de ce numéro

Attention: les numéros des deux derniers mois ne sont pas disponibles en pdf! (premièrement, ce serait injuste pour nos abonnés et pour les acheteurs du journal en papier; deuxièmement, on n'est pas si bêtes).

Numéro 36 > Semaine du 29 octobre au 4 novembre 2010

Armée suisse

Bonnes affaires
en Rafale

Défense d’en rire Rien ne va plus comme avant pour RUAG, notre célèbre manufacture nationale d’armes. Et son patron fait tout et n’importe quoi pour trouver des débouchés. p.2

Genève

Héritage, mode d’emploi

Comptes secrets de famille Comment plumer les héritiers d’une mémé sénile? Les «amis» parisiens de Liliane Bettencourt ont montré la voie. Mais une célèbre famille de Genève ne s’est pas trop mal débrouillée non plus. p.3

Documentaire

Schwarzenbach
et les Ritals

Avant Blocher et Freysinger Dans les années 1970, James Schwarzenbach imputait tous les maux aux étrangers. Un documentaire donne la parole aux «moutons noirs» d’alors. p.13

Heure d’hiver

Tournez l’aiguille dans le bon sens

Infographie imbécile Pourquoi passe-t-on à l'heure d'hiver? p.16

Société

Qui couche avec qui

A voir en page 17

Plantigrade dégradé

La presse allemande s’inquiète du moral en berne de Knut, l’ourson polaire né au zoo de Berlin. Knut partage son enclos avec deux jeunes ourses, Nancy et Katjusha, qui lui font les pires misères. «Le chouchou du public n’est plus qu’une loque», affirme le quotidien Bild. Un autre journal se désole de ce que l’ours «se laisse marcher sur les pieds». Il faut dire que ses congénères femelles s’amusent à le saisir par la gorge et à le balancer à l’eau, ce qui le rend légèrement maussade. Le directeur du zoo rassure toutes ces bonnes âmes en promettant que Knut saura bientôt se faire respecter. C’est bien connu: un ours, en grandissant, prend du poil de la bête.

Marche à l’ombre

Sarah Marquis a menti. L’aventurière jurassienne n’a pas parcouru les 7000 km qui séparent Santiago du Machu Picchu à la seule force des mollets, mais aussi sur la selle d’un vélo (500 km) et à bord d’une voiture (200 km). Elle l’a dit, elle a «oublié» de mentionner ce détail... et le regrette. Elle a juré de sa bonne foi, rappelant que ça fait vingt ans qu’elle court (!) le monde et promettant
qu’à 80 ans elle marcherait encore.
Du lit au fauteuil en passantpar le Pôle Nord, Sarah?



©2010-2018 Vigousse Sàrl | Design: Unigraf Sàrl | Web: Onprod SA