top of page

Nous vous remercions pour votre précieux soutien et votre engagement à nos côtés, et nous vous souhaitons une année 2024 remplie de légèreté et de joie.

Bonnes Fêtes et rendez-vous dès le 12 janvier pour une nouvelle saison totalement Vigousse!

A la Une

Vendredi 14 juin

Numéro 626

Numéro 626

Découvrez notre supplément estival Vistoria : 16 pages pour tout savoir de l’Histoire et de ses mystères

Magazine Vistoria - Edition spéciale «Vigousse» pour l'été

Vigousse, le petit satirique romand

Découvrez notre supplément consacrées à notre traditionnel concours de nouvelles et de dessins organisé en partenariat avec la Semaine du Goût.

Vigousse_545-02.png

Découvrez notre supplément estival Vigousse Junior

16 pages de jeux,  BD, contes, bricolages, et presque pas de sexe hardcore, de violence et de références à la fin du monde! Idéal pour occuper votre marmaille à la plage!

Vigousse_Cover-Junior.png
Sebastian Dieguez

Sebastian Dieguez

Edito

On ne sent pas une très grande excitation pour cet Euro 2024 de football en Allemagne. Oui parce que ça commence maintenant, si jamais… D’accord, les vrais amateurs de football sont évidemment au courant, mais même chez eux, franchement, on a l’impression que le cœur n’y est pas. La Nati nous fera-t-elle vibrer ? Est-ce l’Allemagne qui gagnera à la fin, comme toujours ?
Y aura-t-il le moindre coup de klaxon dans les rues ?
Les Français fermeront-ils rapidement leur gueule ? Bof, on a beau faire, c’est vraiment pas facile de se motiver.

Peut-être que le ballon rond ne suffit plus à nous amuser. Trop de magouilles, trop de pognon, trop de mépris, trop de violence, trop de sexisme, trop de racisme… et pas assez de buts. Le foot « moderne » semble avoir atteint ses propres limites, et derrière le vernis bidon de « sport populaire » et le fatras médiatique imposé autour de ses pseudo-légendes, on a fini par s’apercevoir que ce jeu, au fond, ne vaut pas spécialement mieux que le handball ou le rink hockey. C’est juste un truc où on se passe une balle pour la mettre dans un gros trou, mais en très lent et avec les pieds. C’est juste chiant, en fait.

Ou alors, c’est vraiment que les gens n’ont plus le moral. L’Euro ? Bah, c’est devenu synonyme de bureaucratie, d’extrémisme, d’impuissance, de division, d’arrogance et d’immobilisme. Si on ajoute la guerre, l’inflation, la crise climatique, l’intelligence artificielle, les inégalités et le ricanement mortifère des fachos, on se demande en quoi un tournoi de football pourrait faire rêver qui que ce soit.

De fait, ça ne semble même plus fonctionner pour exacerber les bas instincts, exalter la fibre nationaliste, attiser la haine et décérébrer les foules, ce qui était tout de même les fonctions de base du football. A croire qu’on n’en a même plus besoin.

Enfin, que le meilleur gagne, comme on dit. Aux tirs aux buts, évidemment.

Y en a marre !

La rédaction de Vigousse en a marre de la chaleur. Pour protester, nous avons décidé d’arrêter de travailler tant que la météo ne sera pas redevenue un peu plus raisonnable. Le prochain numéro paraîtra le 12 août.
Bel été à vous  !

Vigousse_Cover_Formule_abo.jpg

Nos formules d'abonnements

Classique
12 mois

43 numéros + 2 spéciaux

TVA et frais de port compris

CHF 160.–

Version
digitale

43 numéros
+ 2 spéciaux

TVA et frais de port compris

CHF 140.–

Offre découverte
3 mois

12 numéros

CHF 30.–

TVA et frais de port compris

Nos hors-séries

Chaque année au mois de décembre, Vigousse publie un numéro hors-série thématique. Intitulé pompeusement Vigousse International, ce supplément grand format aborde des sujets essentiels comme la neige, la religion ou la pandémie avec l’ambition d’en dire le moins de choses sérieuses qu’il est possible.

bottom of page